Tutelle


Message de la tutelle 2016

Au-delà des murs de notre école, des frontières de France et d’Europe, par-delà les océans, sur d’autres continents : Amérique, Afrique, Asie, nous sommes une grande famille, la FAMILLE NOTRE DAME DU CALVAIRE, fondée autrefois à Gramat, par le Bienheureux Pierre Bonhomme, un passionné d’éducation, désirant faire vivre à tous les jeunes la fraternité.

À vous les enfants

Peut-être en avez-vous déjà un peu conscience : on ne se fait pas tout seul. Ce que tu peux faire, ce que tu peux transmettre, tu l’as appris, tu l’as reçu. Si aujourd’hui tu peux transmettre de la joie, de l’amitié, de l’entraide, de l’amour, si tu peux réjouir tes proches en jouant un morceau de musique ou en faisant une belle action en sport, c’est parce que tu as eu autour de toi des parents, des professeurs, des amis qui t’ont montré le chemin, qui t’ont aimé. Continue de recevoir d’eux pour pouvoir donner toujours plus, c’est la source du bonheur.

 

À vous, les jeunes du collège

Quand on grandit, on réalise vite qu’il n’y a pas de fraternité sans solidarité. Chaque année vous inventez plein d’actions qui permettent de vivre cette solidarité, avec les maisons de retraite, avec les personnes malades (Téléthon), avec les plus pauvres d’ici, d’Afrique ou d’Asie. Ce que vous faites est beau. Parfois, quand on est au collège, on a l’impression de ne rien avoir à transmettre. Sachez qu’au travers de ces actions vous transmettez un message fort aux adultes comme aux enfants. Continuez ainsi, continuez à inventer, allez de l’avant !

À vous les jeunes du lycée

Nous voulons transmettre quelques mots du message du Pape François qu’il a adressé aux jeunes du monde entier cet été lors des Journées Mondiales de la Jeunesse.

 

Bien évidemment il a pris la parole quant à l’actualité qui nous préoccupe :
« Notre réponse à ce monde en guerre a un nom : elle s’appelle fraternité, elle s’appelle lien fraternel, elle s’appelle communion, elle s’appelle famille »

 

Devant tous les préjugés, nous savons que nous pouvons compter sur vous pour vivre cette fraternité. Nos origines, nos religions, nos couleurs de peaux sont différentes. A Jeanne d’Arc elles s’expriment comme une richesse et non comme des murs. Merci pour ce témoignage du vivre ensemble que vous transmettez autour de vous.
Mais le pape va plus loin :
« Le temps qu’aujourd’hui nous vivons n’a pas besoin de jeunes assis sur un divan, mais de jeunes avec des chaussures, mieux encore, de jeunes chaussant des crampons »
La vie n’est pas toujours facile. Mais elle est belle, elle est possible si on s’accroche, si on sait s’accrocher ensemble en partageant ce que nous avons de meilleur. Le monde a besoin de jeunes debout, qui croient en un demain solidaire et heureux. Et il termine : Nous devons défendre notre dignité et ne pas permettre que ce soient d’autres qui décident de notre avenir ». Soyez des jeunes debout et heureux !

À vous tous, parents, professeurs, éducateurs, personnels travaillant dans nos établissements :

En prêchant l’espérance, le Pape a demandé aux jeunes et à tous de rejeter « la tristesse », « un virus qui infecte et bloque tout, qui ferme toute porte, qui empêche de relancer la vie, de recommencer ». Nous vous invitons à leur transmettre l’Espérance qui permet de se projeter, la joie qui permet d’affronter le quotidien. C’est ce que Jésus est venu transmettre à notre monde : soyons à sa suite des transmetteurs de joie, des transmetteurs d’Espérance.

Ce message du Pape, notre équipe de tutelle le fait sien. Nous, les sœurs de la Congrégation, nous prions pour que tout cela se vive chaque jour avec vous et grâce à vous. Que la fraternité soutienne et éclaire cette nouvelle année scolaire qui s’ouvre ! Qu’elle soit pour tous les jeunes de nos Etablissements, les équipes éducatives et les familles, le fil rouge qui va unir et rassembler notre famille !

Cette année sera une année bien particulière dans la vie de notre établissement puisque peu à peu Sœur Marie Monique et Sœur Dominique vont nous quitter après 149 ans de présence des sœurs à Franconville. Depuis 1868, 120 sœurs ont œuvré à Franconville au service des jeunes, des plus pauvres, au service de la Parole de Dieu. Mais nous n’allons pas nous quitter comme ça ! Sœur Dominique fête cette année ses 60 ans de vie religieuse. (Clap clapl clap !) Quel témoignage ! Si nous sommes présents ici, vous et moi, chacun et chacune d’entre nous c’est parce qu’il y a les sœurs. Gardez cela en votre cœur. Elles nous laissent un bel héritage, à nous de continuer de le faire vivre.

Bonne rentrée !